Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 23:03

Aux portes de l'Amazonie, au sude est de Quito, cette superbe cité thermale située à 1900 m d'altitude est appréciée pour son climat agréable et ses possibilités d'excursions (cheval, VTT ou rafting)


4-26R-casc-et-thermes-de-banos.jpg
 
les thermes sont alimentés par d'immenses cascades qui descendent de la montagne; la couleur de l'eau est dûe à une forte teneur en minéraux.


4-25R-basilique-de-banos.jpg
 
la basilique de Banos réputée pour les fresques en hommage à la patrone Notre Dame de l'Eau Bénite qu'elle renferme.

4-23R-volcan-tungarahua-r--veill.jpg
 
le volcan Tungarhua qui s'est réveillé quelques jours avant notre arrivée et qui a failli nous priver de la visite de cette charmante cité thermale. Les habitants vivent en permanence avec la crainte d'une nouvelle éruption qui engloutirait toute la région.
Lors de la précédente alerte, quelques années auparavant, toute la population avait été évacuée mais la mise à sac des habitations pendant leur absence de quelques semaines les a profondément marqués et ils refusent à présent de partir.
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 23:00
 
La fabrication du panama, le célèbre chapeau de paille, célèbre pour sa souplesse, son faible encombrement; infroissable, il se roule comme un parchemin et se range ensuite dans une boite cylindrique.
 
 
Un panama de très bonne qualité, fait main avec une matière première sélectionnée, la feuille d'un palmier d'Amérique du Sud.
Les jeunes feuilles sont soigneusement lavées, séchées, découpées en lanières et tissées entièrement à la main de façon centrifuge.
 Les premières exportations vers l'Europe se firent au départ de Panama, d'où la dénomination "erronée" puisqu'ils sont fabriqués en Equateur.
Il faut 1 à 2 semaines pour tisser un panama, ce qui explique son coût qui se situe entre 4 000 et 5 000  dollars.
On en trouve à 50 $  mais de fabrication industrielle.
Un bon panama est imperméable et peut être lavé et repassé.

 

 
 
 
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 23:02
2-03R-cotacachi-rue-ppale-cuir.jpg 
une rue du centre de Cotacachi à l'heure de la sieste

2-04R-cotacachi-eglise.jpg
l'église de Cotacachi

2-09R1-cotacachi-indiens-otaval.jpg
deux hommes de la tribu des Otavalo discutent paisiblement 

 
à environ 15 km au nord d'Otavalo, la ville de Cotacachi est renommée pour l'habileté dont font preuve traditionnellement ses habitants spécialisés dans le travail du cuir. De nombreuses boutiques bordent ses rues principales.
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 23:08
 
un groupe de fous à pattes bleues dans une réserve
ornithologique près de Puerto Lopez;

Puerto Lopez est un petit port de pêche equatorien au bord du Pacifique;
peu touristique mais sympa, on y déguste d'excellentes crevettes à l'ail, de délicieuses langoustes et d'exquises coquilles St Jacques;
à 2 h de bateau, la isla de la Plata est un parc naturel où vivent fous à pattes bleues (pigmentation dûe à la consommation de sardines) fous masqués, albatros au milieu des humains, sans crainte car personne ne leur fait de mal; ils pondent 3 oeufs dont 2 seulement écloront (??) .  Au large de Puerto Lopez,  des baleines  qui viennent mettre bas fin août et élevent leur petit  pendant 3 mois avant de rejoindre le pôle nord.
5-20R fou a patte bleue couve
un fou entrain de couver
5-22R fous a pattes bleues
un couple de fous à pattes bleues et ses deux petits
5-23R fou couve ses 2 oeufs
un fou à patte bleues couve 
5-25R fou masqué
un fou masqué couve tranquillement
5-26R albatros,son petit laineu
deux albatros dont un petit encore couvert de laine
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 00:00
 
 
l'église San Luis à Otavalo
 
 
un hotel de style colonial à l'aube dans le centre d'Otavalo
 
 
un groupe d'indiens otavalo sur la place centrale.

Le peuplement d'Otavalo remonte à très longtemps dans l'histoire précolombienne quand des indiens venus du nord s'installèrent au bord de la Laguna San Pablo.
Une civilisation s'y développa avant que la région ne fut colonisée dans un premier temps par les Incas, puis par les Conquistadores Espagnols.

Aujord'hui, Otavalo est une petite ville paisible, avec son célèbre marché indigène tous les samedis, qui attire chaque fois plus de touristes venus admirer les rues et monuments de la cité ainsi que les superbes paysages environnants.

Les Indiens Otavalos sont connus mondialement et ont conservé un art de vivre et une manière de s'habiller qui leur sont propres. D'origine Quechua, ils parlent le runasimi et représentent une communauté de plus de 60.000 habitants dans la province de Imbabura.

Les hommes portent des pantalons blancs jusqu'au mollet, des ponchos bleu et gris, des sandales et les cheveux liés sous la forme d'une grande natte en dessous d'un chapeau. Les femmes portent une blouse brodée avec des motifs très colorés, de longs châles noirs et des colliers et bracelets en verre soufflé.

Beaucoup d'entre eux vivent dans les villages des alentours et se rassemblent le samedi lors du marché d'Otavalo. Ce marché a lieu sur trois places, la principale est la Plaza de Poncho où les touristes découvriront de superbes articles de laine, couvertures, écharpes, ponchos et tapis.

Il existe une colonie d'indiens otavalos à New York où ils sont allés faire fortune dans le commerce de l'artisanat .

 
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 23:01
 
 
dans les marchés andins comme chez nous, des camelots viennent présenter de nouveaux produits; celui-ci présente du dentifrice, dans le cadre d'une grande campagne visant à parfaire l'éducation sanitaire des indiens, leur apprendre à entretenir la dentition pour éviter l'arrachage systématique avant 30 ans. A voir la tête des badeaux, la campagne porte ses fruits.
 
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
pendant ce temps, d'autres indiens se reposent avant de remonter dans leur village, dans la montagne ou cuvent comme ces hommes qui ont bien arrosé leur retrouvaille  au marché hebdomadaire.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 d'autres prennent le camion (le bus pour tous les indiens des andes) pour rentrer au village avec légumes, poules, cochons, moutons..... jusqu'à la semaine prochaine.
 
 
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 00:00

la lagune du Quilotoa
A 4 000 m d'altitude, un cratère rempli d'une eau turquoise aux vertus médicinales;
un chemin carrossable permet d'en faire le tour en 3 h;
Il est possible de descendre en 1 h jusqu'au fond du cratère (400 m de dénivelé), à pied ou à dos de mulet mais le chemin est difficile et dangereux. 
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 23:00
 
 l'église San Francisco à Quito de style espagnol; elle a été plusieurs fois détruite par les tremblements de terre qui agitent cette zone régulièrement.
Repost 0
Published by Yvon - dans Equateur
commenter cet article

Texte libre

suivez-moi!  en route pour de nouvelles aventures
 
partons de par le monde, à la rencontre des autres.
 
 
 
 
 
 
 
Vivre Debout
Aidez Handicap International

 
 
 
à Orléans (France)
 
 
 undefined
 

Texte libre

 
 
     Click for Orleans, France Forecast
       Orléans (France)
 
 
Copyright  :   
Les photos figurant sur
ce site ne peuvent être
reproduites sans
mon autorisation

Catégories